fbpx
Communiquez avec nous via

Viseeon News | Actualités par le réseau Viseeon

Fiscalité

Délai de réclamation : déficits nés d’exercices prescrits et imputables sur un exercice non prescrit

En cas de rectification du résultat d’un exercice non prescrit, le contribuable peut demander, dans le délai de réclamation courant à compter de la proposition de rectification, la majoration de déficits nés d’exercices prescrits et reportables sur l’exercice non prescrit.

En application de l’article R 196-3 du LPF, lorsque le contribuable fait l’objet d’une procédure de rectification de la part de l’administration, il dispose, pour présenter ses réclamations, d’un délai expirant, en règle générale, le 31 décembre de la troisième année suivant celle de la notification de la proposition de rectification.

Lorsque l’administration a procédé à la rectification du résultat d’un exercice non prescrit, le contribuable peut-il demander, dans le délai de réclamation courant à compter de la notification de la proposition de rectification, la majoration de déficits nés au cours d’exercices prescrits et reportables sur l’exercice non prescrit dont le résultat a été rectifié ?

Oui, répond le Conseil d’Etat. Le délai spécial de réclamation permet de contester non seulement l’imposition supplémentaire correspondant à la rectification, mais aussi l’imposition primitive à laquelle le contribuable a été assujetti au titre de l’exercice dont le résultat a été rectifié. L’intéressé est donc recevable à former dans ce délai une réclamation portant sur les déficits nés au cours d’exercices prescrits et qui, imputables sur l’exercice non prescrit, doivent être regardés selon l’article 209, I du CGI comme une charge de cet exercice.

Au cas particulier, l’entreprise demandait que des déficits subis pendant des exercices prescrits et reportables sur l’exercice non prescrit dont le résultat avait été rectifié soient majorés du montant de charges engagées, mais non déduites, au cours des exercices prescrits.

Lire la suite
Vous devriez aimer…
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus Fiscalité

En haut
Partager