fbpx
Communiquez avec nous via

Viseeon News | Actualités par le réseau Viseeon

Micro LED : cet écran flexible innovant qui s’adhère à la peau

Juridique

Micro LED : cet écran flexible innovant qui s’adhère à la peau

Takao Someya, un chercheur japonais, invente un écran flexible qui peut se connecter sans fil à des capteurs pour par exemple, mesurer le rythme cardiaque ou à votre smartphone pour afficher n’importe quel type de texte. Les capteurs utilisent des réseaux nanométriques en or qui vont permettre à la peau de respirer, afin d’avoir une utilisation continue d’au moins 7 jours. Une technologie destinée au médical, mais qui pourrait trouver de nombreux autres débouchés !

La peau électronique, ou tout du moins des écrans flexibles capables d’adhérer à la peau pourraient devenir communs dans un futur proche. Et cela, c’est sans doute grâce à l’invention du chercheur japonais Takao Someya.

Son écran a été développé en collaboration avec d’autres chercheurs de l’école d’ingénierie de l’Université de Tokyo et Dai Nippon Printing, l’un des leaders japonais de l’impression. Il se compose d’une grille de 16 x 24 micro LED, montées sur un support en élastomère. Les contacts conduisant l’électricité sont eux-mêmes étirables. La finesse du dispositif lui permet d’épouser tous les mouvements de la peau même les plus abrupts.

L’objectif ? Plier et déplier sa main la peau-écran collée sur la paume, sans que l’affichage ne bug ou que la peau ne se décolle. L’équipe à l’origine de la découverte précise que de gros efforts ont été déployés pour rendre cette invention particulièrement résistante à l’usure et la déchirure. La structure de l’écran diminue les contraintes qui résultent de l’étirement en particulier à la jonction avec des matériaux durs comme les micro LED. C’est aussi le premier prototype d’écran flexible à rester stable en toutes situations : 100% des pixels répondent correctement 100% du temps. Même lors des déformations.

La destination première de cet écran qui colle à la peau est le domaine médical : « le vieillissement de la population exige des capteurs wearable qui prennent en compte l’utilisateur, et leur permettre de simplement contrôler leurs signes vitaux » ce qui pourrait permettre de réduire le poids des soins sur la vie du patient.

Et plus tard ? Il pourrait permettre par exemple d’utiliser votre avant-bras comme l’écran de votre smartphone. Pensez-vous que ce genre d’écran

Lire la suite
Vous devriez aimer…
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus Juridique

Articles récents

Pour plus d’actualités suivez-nous sur Twitter !

En haut
Partager