fbpx
Communiquez avec nous via

Viseeon News | Actualités par le réseau Viseeon

Entrepreneur à succès

Roland Moreno est journaliste et inventeur français.

Roland Moreno, né le 11 juin 1945 au Caire dans une famille juive, fils de Charles Moreno et de Fernande Bahbout. Jeune enfant, il émigre en France avec sa mère, qui le place les jours de semaine dans une famille de Garches en pension. Après son baccalauréat, il suit pendant un an des cours en sciences humaines à la Sorbonne, où il fait la connaissance de Françoise Castro.

Il cherche sa voie, et fait différents jobs successivement de 1965 à 1969,  entre comme éditorialiste à L’Écho de la Presse et de la Publicité, et est engagé comme chroniqueur au Bulletin du péri-alpinisme. Ce bricoleur intuitif, avec des connaissances en électronique limitées à la logique combinatoire, réalise dans sa jeunesse divers gadgets: une machine à tirer à pile ou face, une machine à faire sauter des allumettes déposées sur une membrane de haut-parleur, un imitateur de chants d’oiseaux, le radoteur (un générateur de mots nouveaux issus d’une liste de mots du dictionnaire).

Ce soixante-huitard, anarchiste, bon enfant, ne disposant d’aucune méthode scientifique, inventeur “génial” en marge des circuits traditionnels, se construit ainsi pas à pas, l’image de l’inventeur isolé, autodidacte, plein de verve, à l’opposé de celles des chercheurs patentés, salariés des grandes entreprises, tenus de respecter la charte de communication du groupe auquel ils appartiennent. Cette image plait. Elle contribue, plus que de longues arguties juridico-techniques, à conforter son titre d’inventeur, y compris dans le monde industriel.

De 1970 à 1972, il est secrétaire de rédaction à Chimie-actualités.

En mars 1972, il crée l’association Innovatron. En juillet il transforme l’association innovatron en SA ” pour vendre des idées”.

Les trois premiers brevets déposés n’ont aucun lien entre eux. Le premier portant sur un circuit entrant dans un téléviseur, le suivant sur un convertisseur analogique, et le troisième sur la bague. Ils résultent selon toute vraisemblance de lectures d’articles techniques, mais pas de ses recherches propres. Seulement 34 jours séparent le dépôt du second du troisième. Roland Moreno choisit de les déposer sans revendiquer la qualité d’inventeur, on se perd en conjectures.

A partir de 1975, il commercialise des noms de marques ou de produits, conçus pour des sociétés à l’aide du Radoteur et de quelques retouches humaines, et a pour objectif l’exploitation du brevet de base.

Parmi les applications de la carte à puce mémoire sans microprocesseur, citons la carte téléphonique, la carte SIM des téléphones portables, ainsi que la carte Navigo, pour les transports publics parisiens, qui utilise une puce les puces lisibles à distance, créée initialement par Innovation lors d’un partenariat avec la RATP.

Aujourd’hui, la société Innovatron a pour activité la vente de licences liées à la technologie des badges, cartes et tickets sans contact.

Il habite de 1996 à 2006, 166 rue de la convention Paris XVe. Après une première embolie pulmonaire, en 2006. Il meurt le 29 avril 2012 à 66 ans à son domicile parisien rue Danton.

Lire la suite
Vous devriez aimer…
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En savoir plus Entrepreneur à succès

En haut
Partager